Le mystère des Mantras

Voici un bel article pour approfondir notre connaissance sur la récitation des Mantras.
Julie, notre professeur d’Ashtanga du studio Nataraja yoga, vous propose une nouvelle séance depuis la rentrée qui a pour thématique :  « Yoga & Mantra ». 

Elle vous livre ici de nombreuses notions et clés pour mieux appréhender le mantra.
Vous pouvez retrouver Julie tous les Vendredis à 16h45 pour l’apprentissage des mantras au studio Nataraja yoga à Bordeaux. 

Qu’est ce qu’un mantra ?
Un mantra est la répétition d’une formule sacrée ou d’une prière, un son, un mot, une phrase que l’on répète de nombreuses fois, ils sont destinés à créer une résonance, un dialogue avec le Divin. La voix du mantra repose sur le fait que l’univers du vivant est composé de vibrations et que nous mettre en vibration nous mène à être en relation avec cette dynamique subtile.

Les Mantras sont présents dans différentes traditions, hindouisme, bouddhisme. Des paroles, prières et chants sont utilisés comme mantras dans le christianisme (on peut par exemple considérer le « Je vous salue Marie » comme un mantra, récité initialement avec un chapelet pour compter le nombre de répétitions. La récitation du « Notre Père » a pour fonction à la fois de purification et de dévotion vis-à-vis du Créateur dans la tradition chrétienne. Alleluïa peut aussi être considéré comme un mantra de la tradition judéo-chrétienne). On en trouve également dans l’islam et dans le judaisme.

Les mantras dans la culture de l’Inde et du yoga

Les mantras issus de la culture indienne sont des sons-syllabes (bijas, sons racine) ou des phrases issues de textes anciens (Védas, Upanishad,…) considérés sacrés car ils portent une énergie/vibration particulière, et sont pratiqués depuis très longtemps par nombre de yogi et brahmans. Ils sont étudiés et prononcés en sanskrit.
C’est le son qui est l’essence même du mantra, plus que le sens. C’est par la résonance à travers soi et l’espace que nous sommes transformés ainsi que notre environnement.
Ses bénéfices sont nombreux…
– ils réveillent les volumes intérieurs et les tissus endormis ou privés d’énergie.
– produisent des changements électrochimiques bénéfiques en stimulant des centres nerveux dans le palais et le crâne, mais aussi dans l’abdomen et la poitrine
– sollicitent et régularisent la respiration. Ainsile diaphragme bouge avec aisance et exerce une stimulation du plexus solaire, qui apaise les émotions
– calment l’agitation de notre mental en développant la concentration.
– grâce à une vibration juste, le chant réaccorde l’instrument corporel et lui restitue son harmonie afin d’accéder à la dimension plus subtile de l’être. … Et bien plus…

A travers la pratique du japa traditionnel (récitation régulière 108X) nous cultivons la tranquillité, et l’écoute subtile de l’énergie, et développons l’aspect dévotionnel du yoga- « Bhakti Yoga », nous abandonnant pleinement à la récitation. Cela nous amène à une dissolution du corps physique et de notre personnalité égotique, nous ouvrant ainsi vers la découverte du Soi, notre être profond qui est une partie de la Conscience Universelle.
On trouve différentes utilisations des mantras, certains sont personnels* transmis de guru à disciple et sont récités mentalement. D’autres sont entre le parlé-chanté suivant des modulations de sons particulières. Ces mêmes mantras peuvent être rendus plus mélodiques pour être chantés, ce qui ouvre davantage à l’aspect dévotionnel et à une pratique de coeur. On s’abandonne au mantra, à son sens et à la déité « ishta » qu’il représente. Les bajans, tout comme les kirtans sont des mantras utilisés comme des chants populaires, ils développent la dévotion dans la joie, alliant mélodies entraînantes et rythme soutenu.
Selon les traditions spirituelles et les maîtres, les choix de mantras sont variables, et peuvent être quelque peu différents dans leur mélodie.
Traditionnellement ils sont répétés 108 fois.
108 étant un chiffre sacré que l’on retrouve dans les 108 Upanishads par exemple.
Dans l’hindouisme les chiffres 1, 0 et 8 représentent certains concepts :
le chiffre 1 représente Dieu, 0 signifie le vide et l’humilité trouvé dans la pratique spirituelle, et le 8 symbolise l’Infini.
Mais on peut en réciter moins en prenant un divisible de 108 : 27, 36  ou 54.
Pour cela il y a différentes méthodes pour le comptage du mantra.
Cela peut se faire en utilisant un mala*, collier de 108 perles ou chaque perle correspond à une répétition du mantra, ou bien en comptant sur ses mains selon un déroulement bien particulier, la main gauche compte les dizaines et la main droite permet de réciter 10X le mantra, il en reste huit à réciter et terminer en chin mudra. Le mala est généralement composé de perles en bois, grains ou en pierres, et d’une perle plus grosse ou différente des autres au bout du Mala (appelé Meru, en référence au Mont sacré du Meru, qui serait le mont de l’univers).
* Mala signifie guirlande.

La pratique des mantras est un chemin d’éveil et de connaissance au même titre que le hatha yoga ou d’autres pratiques, une voie vers l‘unification qui nous ramène à notre état d’harmonie intérieure et à la reliance à l’Infini.
Que les mantras soient chantés ou récités mentalement ou à haute voix, seul ou en groupe, les mantras nous préservent de l’agitation permanente de notre mental. La première syllabe man- se réfère à «manas », le mental, tandis que -tra signifie « ce qui protège ». Le mantra est donc un outil de protection de l’esprit.
Le contenu des mantras peut être universel ou attribué à une déité particulière de la mythologie hindoue. Chacune représentant un aspect différent de la vie, une énergie, une mythologie qui donne des clés pour comprendre la vie et la spiritualité, et entourée de multiples symboles à interpréter.
Ex : Kali, Krisna, Shiva, Ganesh,…

« Om Gam Ganapataye Namaha »
Les Mantras universels peuvent être pratiqués par tout le monde dans le respect du rythme et de la prononciation. Ils sont répandus, connus et largement utilisés.
Le mantra OM, le plus connu, est la vibration originelle sacrée, le verbe.
Les plus longs parmi eux sont : Gayatri et Mahamrityunjaya mantra

Le Mantra personnel
Le Mantra personnel est constitué d’un seul ou plusieurs Bijas. Il répond à notre besoin individuel. Remis généralement par un maître, il se garde secret et il reste valable toute notre vie. Sa vibration est en harmonie avec nous. Il nous accompagne au quotidien. Il nous aide dans notre évolution, c’est l’allié de notre âme.

Quelques exemples de mantras
Gayatri Mantra: Ce mantra relie notre sensibilité à la Source de la lumière. Ce chant évoque la réalité lumineuse de l’univers. La traduction de Desikachar révèle l’importance de ce mantra : « Hommage soit rendu à la terre, à l’espace intermédiaire et au ciel, tout ceci est empli de lumière, cette lumière est d’origine Unique, puissions-nous en être conscient »

OM BHUR BHUVAH SVAH
TAT SAVITUR VARENYAM
BHARGO DEVASYA DIMAHI
DHIYO YONAH PRACHODAYAT

OM est la pulsation de l’univers, la forme sonore de « ATMA » (la Conscience) Maitri Upanishad.
C’est la vibration fondamentale de l’univers, expression de conscience et Conscience elle-même. OM est la source de l’existence manifestée. Par le chant approprié de OM apparaissent les manifestations de la conscience profonde, l’infinie complexité du processus de création se dévoile et le principe divin se révèle progressivement selon le niveau d’éveil de la personne.
Les trois lettres qui composent Aum contiennent le rythme ternaire si important dans la pensée, l’organisation du monde et la cosmogonie indienne.
En voici quelques exemples :
– triple est la divinité suprême; sous les apparences de Brahmâ, Vishnu, Shiva
– triples sont les qualités cosmiques, tamas, rajas, sattva
– il y a trois mondes : la terre, l’espace, le ciel, à l’égal de la personne humaine faite du corps, de la pensée et de l’âme (et on trouve encore cet aspect ternaire dans l’ayurvéda avec les trois constitutions: vatta, pitta, kapha)

Importance du son OM pour Patanjali
Pour Patanjali, OM est l’expression même de l’absolu.
On peut le rapprocher avec « Au commencement était le Verbe. »
OM exprime ISHVARA; c’est la syllabe mystique (Pranava).
OM est important et on l’appelle Prânava, celui qui porte et module le prâna.

OM NAMAH SHIVAYA
C’est peut-être le plus connu parmi les Mantras dédiés au Seigneur Shiva. Il est traduit par «Je rends hommage au Seigneur Shiva». Chanter ce mantra purifie le corps et invoque les bénédictions du Seigneur Shiva.

Yoga & Mantra 
Tous les vendredis à 16h45. Durée, 1h Ouvert à toutes et à tous , aucun pré-requis.
Première séance découverte offerte sur réservation.

Merci à Julie pour ce riche partage autour du Mantra, nous voilà ainsi prêts à la pratique des Mantras !

Laisser un commentaire